lundi 5 octobre 2015

Une plante prix Nobel

Bonjour 
photo wikipedia
Evènement cette année, ce 5 octobre 2015, 3 lauréats ont été distingués pour recevoir le prix Nobel de médecine qui a reconnu leurs travaux sur les infections parasitaires qui affectent chaque année des centaines de millions de malades.
Et parmi ces trois lauréats, une femme, la Chinoise Youyou Tu, 85 ans, et une herbe utilisée en médicine traditionnelle dans son pays : l’armoise (Artemisia annua).
Dès le début des années 70, l’artémisine, principe actif extrait de l’armoise, a été identifié comme antiparasitaire après criblage à large échelle de plantes médicinales.
Son activité contre le plasmodium, l’agent du paludisme, a été démontré, en particulier pour les formes les plus graves grâce à son action sur les stades précoces du développement du parasite.
Compte-tenu de la faible production de cette plante, [et éventuellement d’autres intérêts] la synthèse de ce principe actif et d’autres dérivés apparentés a été mise au point, permettant de contourner les résistances aux traitements antipaludéens classiques en particulier la quinine (extraite à l’origine des quinquinas !).
Si l’armoise et l’artémisine ont sauvé des millions de vie, on note cependant l’apparition de souches nouvellement résistantes.
La prospection de plantes médicinales n’est pas donc terminée !
Avec un prochain Prix Nobel à la clé ?

A très bientôt
Thomas L'Aristoloche
Source : Le monde, Science & Médecine, 7/10/15

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour !
N'hésite pas à t'exprimer, poser des questions !
Thomas