vendredi 21 avril 2017

Petite corme deviendra grande


Bonjour

Photo AML
Le travail du botaniste n'est pas toujours facile ! Surtout sur la base de photos...
Bon, en voici encore une autre pour l'aider... Cette photo représente des cormes, le fruit du cormier,  en formation... elles sont encore très nombreuses à vouloir devenir grandes... la nature fera que seules les plus résistantes pourront grossir, de la taille d'une petite poire*, pour  devenir un fruit que je t'invite à goûter...

Enfin,si tu trouves sur ton chemin un cormier à la bonne saison... ce qui apparemment devient de plus en plus difficile

* on appelle d'ailleurs la corme un poirillon !

A bientôt
Thomas L'Aristoloche
 

dimanche 16 avril 2017

Un cormier sous le vent

Bonjour

A la recherche du cormier disparu.
Le cormier est un arbre fruitier de la famille des Rosacées (comme le pommier, le poirier, le cerisier) plutôt oublié depuis quelques décennies et dont nous avons déjà parlé (voir autres messages avec le libellé:  cormier)
Son fruit est une corme, que l'on mange après les gelées quand il est un peu blet, ce qui le rend moins amère. 
.
Le cormier est de moins en moins planté mais on en retrouve dans la nature, celui ci a été vu dans le massif de la Clape, entre vignobles et montagnes,  près de Narbonne (11, Aude).


fruit du cormier encore tout jeune 



Un peu difficile a identifier malgré ses feuilles composées, mais heureusement son (futur) fruit qui ressemble à une poire a permis de conclure.


A très bientôt
Thomas L'Aristoloche
 





mercredi 12 avril 2017

Nombril de Vénus : réponse à la devinette botanique

Bonjour
Tu as trouvé ?
la déesse d'abord: c'est Vénus bien sûr... quant à la partie de son corps il s'agit de son nombril.

L'umbilicus rupestris, le nombril de Vénus, est une plante succulente de la famille des Crassulacées.
La photo ci-contre est celle de ses feuilles, légèrement creusées en leur milieu, tout comme un nombril et excellentes en salade !



On l'appelle aussi "oreilles d'abbé"... No comment !

A très bientôt
Thomas L'Aristoloche

lundi 10 avril 2017

Elle a tout d'une déesse : devinette botanique

Bonjour
Que dirais-tu d'une nouvelle devinette botanique ?
- Je suis une partie du corps... avec un petit trou au milieu...
- J'appartiens à  la plus belle des déesses...
- Je pousse sur les murs, sur les pelouses...

Qui suis-je ?
A très bientôt
Thomas L'Aristoloche 

jeudi 6 avril 2017

Après Alep, la fleur du mois est pour Damas

Bonjour

Après le laurier d'Alep en mars, la fleur du mois d'avril est toujours pour la Syrie avec la Nigelle de Damas (Nigella damascena, famille des Ranunculacées), ou cheveux de Vénus (dont on a vu le nombril il n'y a pas longtemps, voir "nombril de Vénus) , "diable-dans-le-buisson" ou "Belle-aux-cheveux-dénoués".

Tu la reconnaitras facilement en bordure des champs (c'est une messicole !) à ses feuilles très fines placées juste sous le calice  et à ses fleurs d'un bleu très clair.

Attention, graines toxiques !
Quant au rapport avec Damas ? Peut-être doit-on sa présence en Europe aux Croisés partis en "terre sainte" et passant par Damas...

A très bientôt
Thomas L'Aristoloche  

mercredi 5 avril 2017

Si on parlait de myrmécochorie !

 
Bonjour
Pour parler de myrmécochorie il faut que tu zoomes un peu sur ma photo...
Et oui, il s'agit du travail de ces braves petites fourmis qui s'activent pour transporter les graines des plantes d'une partie de la terre à l'autre... 

Bien sûr, leur motivation première est de faire des réserves pour les prochains temps durs (rappelle-toi de la fable de La Fontaine "La cigale et la fourmi"), mais au passage elles en perdent bien quelques unes qui se dispersent et vont coloniser d'autres milieux et assurer la biodiversité...

La nature est bien faite !
A très bientôt
Thomas L'Aristoloche

mercredi 15 mars 2017

Photo mystère de fin d'hiver : je pendouille lamentablement dans le vent froid

Bonjour
Photo mystère en cette fin d'hiver...
Quelques indices : je pendouille lamentablement dans le vent froid et les poils qui m'entourent ne suffisent pas à me réchauffer...
Est-ce :
- une chaussette déposée pour le père Noël et oubliée depuis le réveillon ?
- la morve gluante d'un géant enrhumé ?
- un cocon d'une mygale géante qui attend le soleil pour se réveiller ?
- un fruit qui s'est trompé de saison pour apparaître ? 


Et la réponse est :
- la gousse d'une glycine qui a oublié de mûrir faute de soleil...
Etrange !
A très bientôt, en route vers le printemps....
Thomas L'Aristoloche